Une maison, construite à la va-vite sur un terrain non stable, finirait par subir un tassement ou un affaissement pouvant lui être fatal.
Pour éviter ce genre de catastrophe, deux précautions :

  • l’étude de sol (analyse du terrain) par une personne compétente
  • réalisation de fondations adaptées.

Etude de sol avant la construction d'une maison

Les différents types de fondations d’une maison

Il existe 3 grandes familles de fondations pour votre maison :

  • Les fondations superficielles : semelle filante, plot, radier ou cuvelage.
  • Les fondations semi-profondes.
  • Les fondations profondes.

Les fondations superficielles sont la partie des fondations qui, contrairement aux fondations profondes et semi-profondes, ne fait que reposer sur le sol, ou s’y enfoncer très légèrement.

La profondeur des fondations superficielles n’excède pas 3 mètres, dans le cas opposé, on parle de pieux ou de micropieux

Les fondations superficielles en semelle filante

Les fondations superficielles en “semelle filante” sont adaptées aux terrains de bonne qualité de portance répartie sous les murs porteurs.

Elles assurent le support du poids de la maison et donc sa stabilité.
On les creuse de 50cm à 1m de profondeur pour ne pas qu’elles gèlent, l’hiver venu.

Les fondations superficielles ponctuelles ou en semelle isolé

les fondations ponctuelles se trouvent sous les poteaux, on parle alors de “plot” ou de “dé de fondation”;

Les fondations superficielles sur surface complète ou radier

Ce type de fondation superficielle est adaptée aux terrains dont les qualités ne suffisent pas pour que seuls les murs porteurs ne reposent sur cette fondation. Il faut donc que la quasi totalité de la dalle soit en appui. On parle alors de dalle pleine ou armée.

Les fondations superficielles en cuvelage

le “cuvelage” est un développement du principe du radier, lorsque les parois verticales enterrées doivent aussi résister à des pressions verticales, liées le plus souvent à la présence d’une nappe d’eau (poussée d’Archimède… relis tes cours 🙂 ).
Après avoir décapé le sol de la couche de terre végétale et étendu une bonne épaisseur de pierres ou de remblai, on posera une membrane pour éviter les remontées d’humidité ainsi qu’un isolant sol.

Les fondations semi-profondes

Ces fondations descendent de 2 à 5 mètres, pour pouvoir trouver dans les sous-couches un sol de qualité suffisante qui permettra d’assurer une stabilité à l’édifice.

Les fondations profondes

On parlera de fondations profondes au-delà de 6 ou 7 mètres.
Les procédés sont un peu techniques mais l’idée peut être double : soit aller chercher le sol dur à 10 ou 12 mètres par exemple, dans quel cas on utilise des pieux; soit, si le sol dur est trop profond, on répartit la charge sur des pieux qui seront, par leur diamètre et leur longueur, la base stable de la maison.

Cela démontre l’importance de réaliser une étude de sol avant tout projet de construction pour connaître le terrain de la future maison.

Etude de sol avant la construction d'une maison : Comprendre le calcul des fondations superficielles

Calculer la taille d’une fondation

Pour calculer la taille d’une fondation, on procède de la manière suivante :

Calcul de la charge reprise par la fondation (descente de charge) :

Il faut répertorier l’ensemble des poids qui prendront appuis sur cette fondation.
Exemple : mur porteur + poids de la toiture + marge (charge d’exploitation, neige, …) + le poids de la fondation.

Mesure la charge que le sol peut reprendre (capacité portante) :

à partir des reconnaissances, il faut par le calcul estimer la charge que le sol peut reprendre sans rompre, ni dépasser la limite acceptable de tassement. Ordre de grandeur :
– Argile mole, remblai, sable lâche : 3 à 10 t/m2
– Sable, glaise sableuse : 10 à 40 t/m2
– Sable grossier : 40 à 70 t/m2
– Roche, sable et graviers compte, marne : 70 à 500 t/m2

Calcul de la section de la fondation :

à partir de la descente de charge et de la capacité portante du sol, on calcul la section de la fondation.
Section de la fondation = Charge appliquée sur la fondation / capacité portante du sol

Calcul de la hauteur de la fondation :

la hauteur des fondations est déterminée par transmission des forces dans le béton qui se fait avec un angle de 60°. Hauteur de fondation = largeur de l’appui x tan (60°)

Calcul de la profondeur de la fondation :

La profondeur de fondation doit répondre aux 2 conditions suivantes :
– Être hors gel ou hors dessiccation
– Être ancré dans la couche de sol défini dans le rapport d’étude de sol

Laisser un commentaire

  1. Les principaux types de pieux pour les fondations profondes

    […] a recours aux fondations superficielles dès lors que les couches superficielles du sol sont cohérentes avec le poids de […]